AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 fear all over you (lorcan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: fear all over you (lorcan)   Mer 4 Mar - 14:38




fear all over you.
Parfois, l'air devient contraignant, à l'université. Il devient sombre, parsemé de petites traces de magie noire ou encore, de magie blanche. Personne n'est à l'abri des sorts lancés dans l'école où tu te trouves, mais tu en es totalement avertie. Tu sais que ce que tu peux et ne peux pas faire, mais tu n'es pas du genre à obéir aux règles. Tu contestes sans cesse l'autorité, parce que toi, tu le peux. Ton rang te le permet, ton sang te l'autorise et la magie noire qui coule dans tes veines effraie trop les gens qui t'entourent pour te dissuader. Tu n'as jamais encore commis l'irréparable, mais cela ne saurait tarder, et tu as hâte. Pourtant, cette aspect devrait te terrifier, te foutre en rogne. Mais non, tu es impatiente d'utiliser le célèbre sort qui s'est fait entendre si souvent par les magiciens prônant Voldemort. Les mots sortent parfois de ta bouche, mais tu n'es pas sérieuse. Tu n'es pas encore prête, et tu dois attendre l'arrivée de tes parents pour leur montrer tout ton savoir, tout ce que tu es capable de faire. Ils seraient si étonnés d'apprendre que tu as même su voler dans leur bibliothèque. De nombreux bouquins ont disparu de l'éternelle librairie familiale, mais tu t'en fiches. Ils veulent que tu apprennes, non? C'est le meilleur des moyens. Tu le sais, tu inspires la peur. Surtout que tu ne caches pas ta nature sadique et peu amène aux relations sociales. Tu t'es beaucoup amusée avec Chiara lors de ses tortures quotidiennes, à lui effacer la mémoire et d'un coup, tout recommencer. La voir se réveiller avec du sang sur le visage, avec des plaies ouvertes que tu ne prenais même pas le temps de soigner, était jouissif.
Certains te considèrent cinglée. Tu te considères saine d'esprit, ce sont les autres qui ne méritent pas cette attention si particulière qui est la tienne. Lorsque tu poses un réel regard sur une personne, elle l'a mérité. Tu ne fais rien pour rien, et tout acte venant de toi est calculé d'avance. Tu tentes de toujours avoir un coup ou deux d'avance sur les autres, tu ne veux jamais être prise par surprise. Il faut que tu sois celle qui surprend, et non pas celle qui se fait piéger. Tu refuses.

En voguant dans Spinks, tu te rends compte que tu t'ennuies. Tu as besoin de prendre de l'air, car tu étouffes. Tu ne te sens pas très bien, et tu détestes ça.  « Poussez-vous de mon chemin. » Tu repousses les gens qui t'entourent d'un mouvement violent. Tu as envie de tous les frapper à coup de Doloris, mais tu serais sévèrement punie par Malefoy. Ce traître. Ce sang-pur ayant côtoyé... Autant ne pas y penser, sinon, tu auras un mal de tête épouvantable.
Rapidement, tu trouves la sortie extérieure pour aller t'installer sur un banc, où se trouve déjà un jeune homme. Tu ne lui demandes même pas son avis, de toutes façons, tu t'en fous de ce qu'il pense. C'est un sang-mêlé, que tu connais un peu trop. Il s'agit du colocataire de Tobias Carrow, un des bons amis de ton frère aîné, Hadès. Apparemment que ces deux-là s'entendent assez bien, et tu n'aimes pas ça du tout. Et tu as un plan en tête pour inverser la chandelle. Tu n'autoriseras pas un sang-pur à fricoter avec un sang-mêlé, et un pro-magie blanche, en plus. Ça t’écœure rien que d'y penser, mais tu t'assieds avec lui pour bien l'embêter, et il doit s'en douter. Il te connaît aussi, et connaît ta sale réputation. D'un mouvement de tête, ta longue crinière brune et ondulée fouette presque le visage de Scamander. Tu le fixes, et tu penches la tête sur le côté, affichant un sourire angélique et extrêmement faux. « Alors, Lorcan. Tu n'es pas avec Carrow? Ton amoureux s'est éclipsé avec un autre? » Tu appuies sur le mot amoureux. Ta mine remplie de dégoût en dit long sur leur amitié, et tu détournes le regard pour visualiser la cour. Personne d'autre. « On est seuls. Une foule de bonnes idées me viennent à l'esprit... » Aguicheuse, tu lui sers ton sourire le plus narquois. Il se doute que tu ne parles pas de plaisirs charnels, ou alors, il est complètement imbécile.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: fear all over you (lorcan)   Sam 7 Mar - 3:02

Pourquoi faut-il que son colocataire soit un Carrow ? Certes, il a déjà su rire avec Tobias et partager de bons moments avec lui, mais il n’en reste pas moins que celui-ci se montre parfois bizarre. Comme un véritable membre de sa famille à vrai dire. Et Lorcan ne peut s’empêcher de constater qu’il a tendance à tenir des paroles troublantes, qui lui font penser que le jeune homme doit avoir des tendances à pratiquer la magie noire. Peut-être même fait-il parti de ce club qui a tant agité Spinks et dont l’existence a été confirmée par la Gazette du Sorcier. Ce ne serait pas étonnant étant donné le genre d’amis qu’il a. Lorcan ne peut d’ailleurs s’empêcher d’éprouver une sorte de haine grandissante envers l’Avery. La jeune femme a été la première à tenter de faire céder Tobias, à tenter de l’amener dans ses lubies tordues. Depuis, il y en a eu d’autres, mais elle a été la première personne à commencer à le faire flancher. Bien sûr, le Carrow n’a aucun compte à lui rendre mais le Scamander n’a pas tellement envie de partager sa chambre avec quelqu’un trempant dans la magie noire. Chose qu’il serrait obligé de faire durant le reste de l’année, si cela était le cas. C’est ce à quoi Lorcan ne peut-il s’empêcher de penser alors qu’il gagne le seul banc libre de la cour intérieure pour s’y laisser tomber en plaçant son balai à côté de lui. Cette fois, il n’a pas pris la peine de se rhabiller pour gagner l’enceinte de Spinks, pas alors que son poignet le lance et se trouve ensanglanté. Et s’il ne se trouve pas à l’infirmerie actuellement, c’est simplement parce qu’il a croisé son colocataire en compagnie de l’une de ces pro-sangs purs, ce qui n’a pas manqué de le faire se questionner. C’est donc ainsi qu’il s’est égaré, trop perdu dans ses pensées pour faire attention à jusqu’où le portaient ses pas.

A peine s’est-il laissé tomber sur le banc que quelqu’un vient s’asseoir à côté de lui. Et cette présence féminine n’a pas réellement de quoi ravir le jeune homme. Surtout pas lorsqu’il comprend que Sansa Lestrange n’est venue là que dans l’unique but de le provoquer une nouvelle fois. Petit jeu qui commence à durer depuis un moment puisqu’ils commencent à se disputer l’allégeance de Tobias, à chaque fois qu’il leur est donné de se croiser. Pourquoi au juste, puisqu’il n’est même pas un ami de Lorcan ? Il ne saurait le dire, mais il sent en quelque sorte qu’il s’agit de son devoir de le protéger de cette chimère qui a tendance à rôder un peu trop près de lui. « Alors, Lorcan. Tu n'es pas avec Carrow? Ton amoureux s'est éclipsé avec un autre? » Le jeune homme ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel. Visiblement, elle a décidé de démarrer au quart de tour et cela l’exaspère. Il n’a pas de temps à perdre avec ça, pas alors qu’il devrait déjà s’être dirigé vers l’infirmerie. « On est seuls. Une foule de bonnes idées me viennent à l'esprit... » Un rire roque s’échappe des lèvres de Lorcan alors qu’il daigne enfin se tourner vers Sansa. Cette fois, il se laisse prendre au jeu. Comme s’il allait la laisser gagner sans se battre. Ce n’est clairement pas son genre, après tout, son cursus exige de lui qu’il se montre un temps soit peu joueur. « Si tu attends de moi qu’on aille fricoter dans les toilettes comme Tobias et ton frère, ce sera sans moi. » lance-t-il, sachant pertinemment que ce genre de pratiques est prohibé chez ce genre de sang pur. Pour eux, tout ce qui compte, c’est de faire perdurer leur pureté de sang. Trouver une fiancée de bonne famille, partageant leurs idéaux, tout ça, c’est leur quotidien. Un quotidien qui doit franchement être lassant et fatiguant. Et Lorcan se félicite que son amie Darcy, ne soit pas de ce genre là. « Allez, Lestrange, avoue. Tu rêves de partager le lit de Carrow, c’est ça ? C’est pour ça que tu te montres si jalouse ? » se moque Lorcan, oubliant momentanément la douleur qui lui traverse la main. Il ne va tout de même pas se battre avec une fille, alors les mots restent sa meilleure arme.

_________________

    (+) I BET MY LIFE
    so many sleepless nights, where you were waiting up on me. well i'm just a slave unto the night. now remember when i told you that's the last you'll see of me, remember when i broke you down to tears. i know i took the path that you would never want for me, i gave you hell through all the years.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

fear all over you (lorcan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» Knock, Knock... Who's There ? The Cry of Fear ~ [PV Evidemment]
» Fear doesn't shut you down, it wakes you up (Tobias)
» The Walking Dead (Saison 6) + Fear The Walking Dead (Saison 1)
» Lysander Sarhtorian : présentation [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le rez-de-chaussée :: la cour intérieure-