AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mar 10 Fév - 13:45

Camille Dulieu
tomber est permis, se relever est ordonné
Je ne suis pas du genre à m’intéresser à tout ça. J'ai été éloigné de cette précédente guerre, je n'ai jamais vraiment connu les raisons. Tout ce que je sais c'est qu'il y a eu un nombre incalculable de morts, et même un ami qui était parti pour aider, n'est jamais revenu. Je n'ai jamais pu le revoir et à cette idée, je déteste chaque mangemort, chaque personne portant cette marque. Donc quand l'histoire du procès s'est manifestée, j'ai tout d'abord eu du dégoût, j'étais dégoûté que des personnes aussi puériles peuvent avoir un jugement. Je ne suis pas d'accord avec le ministère, je ne suis pas d'accord avec leurs histoires, je ne suis d'accord qu'avec mes choix et mes idées. Je ne me plierai certainement pas à leurs règles et s'il faut vengeance, je serais certainement dans les rangs. Je ne suis pas prête à oublier le peu de chose que j'ai entendue, je ne suis pas prête à tirer un trait et tourner la page. Je suis contre ce procès et je ne changerais pas d'avis, même sous la douleur et la torture.
nom et prénom(s) complets : Dulieu Camille ⌲ âge : 21 ans ⌲ lieu et date de naissance : Paris, le 22 février 2004 ⌲ origine(s) : Française. ⌲ cursus d'études et année : Commerce en troisième année. ⌲ club dont-il fait partie : Café lecture. ⌲ nature du sang : Née Moldue ⌲ statut civil : Célibataire ⌲ baguette : 27 centimètres, bois de vigne & cheveu de vélane. ⌲ patronus : Faon de virginie ⌲ ancienne école : Beauxbatons. ⌲ groupe : j'irais bien leur donner une corde. ⌲ crédit(s) : tumblr.
   
Je dors toujours du côté de la fenêtre, ça me permet de pouvoir m'endormir. Je pense souvent à ma famille, même si ma nouvelle famille est aussi extraordinaire qu'eux. Je passe toujours ma main dans mes cheveux quand je suis gênée ou angoissée. Je profite chaque jour de ce que m'offre la vie, je suis fière d'être une sorcière. J'aime faire du sport, garder toujours mon corps si parfait. Je mets du temps à me préparer le matin, vu que je dors très mal depuis mon arrivée ici. Je porte toujours le bracelet de mon meilleur ami, jamais je m'en séparerais. J'essaye de garder toujours une bonne humeur, ce qui n'est pas forcément simple. Je dors sur le côté droit, les mains sous l'oreiller, sur le ventre. Il m'arrive de temps en temps pleurer, mais je ne veux pas montrer cette faiblesse. Plus le temps passe, plus mon caractère change. Je suis gauchère et je l'assume totalement. Je m'endors souvent pendant les cours et je suis réveillée pendant la nuit. J'aime me promener, j'aime la solitude. Il vaut mieux être seule que mal accompagné. J'aime voyager et je donnerai tout pour faire le tour du monde. Ma baguette fait vingt-sept centimètres en bois de vigne avec un cheveu de vélane.
   
pseudo/prénom : PSYCOPATHIC. Justine  :ange:  ⌲ où as-tu découvert le forum ? Bazzart ⌲ personnage inventé ou scénario : La magnifique scénario  :coeur:  ⌲ un petit mot sur le forum ?  zz  cara  ⌲ avatar : Eliza Taylor-Cotter ⌲
   


Dernière édition par Camille Dulieu* le Mer 11 Fév - 1:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mar 10 Fév - 13:45

titre de mon histoire
citation citation citation
Née dans un grand hôpital à seulement quelques kilomètres du grand château où mes parents résidaient. En effet, je vivais ma vie comme une personne normale, comme une personne n'ayant aucun pouvoir. Pourtant très rapidement quelque chose se produisait dès que je piquais des colères ou même des fous rires. Je riais souvent aux éclats et cela provoquait les scintillements des lumières. Comme si quelqu'un touchait à la tension des ampoules ou de la luminosité. Chose étrange, vu qu'il n'y avait que mes parents et moi-même ainsi que la femme de ménage. Oui, une femme de ménage qui s'occupait aussi de moins quand mes parents n'avaient plus de temps à me consacrer. Des choses aussi diverses les unes que les autres, des choses qui ont beaucoup bouleversé ma vie. Puisque plus d'une fois mes parents ont été convoqué à l'école à cause de ses problèmes. La maîtresse allait finir par devenir dingue, par voir un psychologue ou un truc du genre. Mais, au final ce sont mes parents qui m'ont amené voir ce médecin. Pour tout d'abord expliquer les divers problèmes et ensuite voire les problèmes en réalité. Ils étaient loin d'imaginer que leur psychologue était une personne différente d'eux-mêmes. Il était un sorcier, un sorcier travaillant à Paris comme beaucoup de sorciers. Tout simplement en voyant les divers problèmes qui fusaient, il a juste ajouté d'un ton très sérieux « Votre fille est une sorcière. » Tout d'abord pris sur la rigolade, personne ne l'avait cru. Mais plus le temps passait et plus les événements se multipliaient, les uns après les autres. Ils avaient donc décidé de s'y faire et de croire en ce personnage sérieux, mais aussi étrange. Ils m'avaient amené plusieurs fois le voir pour qu'il s'explique, il parlait seulement d'une lettre que j'allais certainement recevoir quand j'aurais quelques années en plus. Mais, en attendant que je devais vivre comme je l'avais toujours fait. Me contrôler, je devais réussir à me contrôler et ne plus m'énerver comme je le faisais ou éclater de rire. Non, je devais me faire discrète pour attirer aucun problème et surtout aucune personne. La magie était quelque chose de bien étrange, les moldus devaient rester loin de ce secret. Mes parents avaient eu la chance de découvrir ça à leur âge, mais au fond ils étaient fiers d'avoir un descendant faisant partie de la catégorie des sorciers, même si je n'avais que six ans.

Les années sont passées rapidement, ils m'ont vu grandir, évoluer et devenir une ravissante jeune femme . J'étais presque devenue une personne indépendante, j'avais pratiquement oublié la magie. Ne pouvant pas l'utiliser, ni même en connaître un peu plus dessus. Mais, ce psychologue m'avait pris sous son aile, je passais une fois dans la semaine pour qu'il me parle, qu'il m'explique diverses choses. C'était avec lui, que j'apprenais le mieux et j'allais partir avec lui quand je recevrais cette lettre, il était devenu mon guide, mon protecteur. À l'âge de onze et demi, j'avais ouvert une lettre, une étrange lettre qui avait fini par se dérouler d'elle-même et volait. Une douce voix stricte et autoritaire résonnait entre les murs de notre château. J'étais inscrite dans l’institut de Beauxbatons, je connaissais ce nom puisque Maxime m'en avait parlé pendant les heures que je passais avec lui. J'avais écouté attentivement chaque mot que la femme disait et j'avais retenu plusieurs choses, comme cette longue liste interminable de matériel et d'objet que je devais avoir. Heureusement, mes parents avaient énormément d'argent, je n'avais pas de problème à ce niveau-là, mais ou allais-je trouver ces choses ? Sans plus attendre, j'avais demandé à mes parents de me déposer au travail de Maxime, espérant qu'il n'était pas en visite. Mes cheveux blonds, ondulaient fortement, mes yeux brillaient d'impatience et mes membres tremblaient. Ils tremblaient, sans que je ne puisse y faire quelque chose, je me mordillais la lèvre et je relisais cette lettre. Je n'avais plus qu'un mois pour faire tous les achats, plus qu'un mois pour m'instruire encore à propos de ce monde parallèle. « Merci Maman, il me déposera ce soir comme à chaque fois. » lançais-je doucement, une voix fluette et douce. Une voix que très peu de personnes entendaient, je parlais rarement. Mais, ce jour-là était bien différent, j'avais toujours ce long sourire sur mes lèvres. J'étais heureuse et à la fois totalement perdue, je n'avais le droit d'en parler à personne sauf à mes parents en dernier recours. Je devais me confier seulement à cet homme, il avait vingt-neuf de plus que moi, je ne le connaissais pas depuis longtemps, et pourtant je lui parlais comme si je le connaissais depuis toujours. J'avais monté les escaliers deux à deux, serrant fort contre ma poitrine une petite pile de livres ou j'avais coincé entre deux, cette fameuse lettre. Je ne prenais jamais l’ascenseur, je préférais faire mon sport journalier, c'est-à-dire monter plus de dix étages à pied. Une fois arrivé en haut de ce magnifique bâtiment, sa secrétaire qui me reconnaissait, m'invitait à m’asseoir en attendant que celui-ci termine sa journée. Je voyais les heures défilées, la nuit tomber petit à petit sur Paris. Et pourtant, je voyais les clients défiler au fur et à mesure, la salle devenait vide. Il ne restait plus que moi, même la secrétaire était partie. J'étais la dernière personne qu'il recevait et cela durait parfois des heures et des heures. Quand j'avais poussé la porte, je ressentais toujours ce pincement au cœur. Je me retrouvais dans une salle qui faisait bien le double de ma chambre, pourtant celle-ci était déjà particulièrement grande. Diverse objet, une couleur sombre, mais à la fois clair grâce aux lumières tamisées. Il était là, assis à son bureau, il m'attendait comme chaque soir. J'avais pris une grande inspiration et j'avais fermé la porte derrière moi, je m'étais faufilée près de son bureau pour y déposer mon enveloppe. Je restais debout, j'attendais toujours qu'il me fasse signe de m'asseoir et c'est ce qu'il venait de faire. Mes livres sur les genoux, mon sac à côté de la chaise, il avait ce petit sourire et il levait les yeux dans ma direction. « Tu es bien calme aujourd'hui, tu n'as pas de question à me poser ? » dit-il d'une voix calme et sérieuse. Il penchait sa tête vers son épaule gauche et posait ses doigts près de son menton. Un sourire léger sur ses lèvres, il te fixait sans même tourner des yeux un instant. Je détournais son regard comme à chaque fois, le rose commençait à te monter aux joues, je détestais ce sentiment de faiblesse. Mais, je ne pouvais décidément rien n'y faire. Tu lâchais au bout de quelques secondes de silence « Je vais trouver le matériel et les objets où ? » tu avais du mal à parler. Comme si chaque mot que tu soufflais, restait étranglé dans ta gorge. Tu étais nerveuse quand tu te trouvais avec lui, mais ce n'était que le début. Dans quelques minutes, tu allais te détendre comme à chaque fois. Il regardait pendant un instant la longue liste et il relevait la tête dans ma direction. « Si ce n'est que ça qui te tracasse, c'est moi qui vais m'occuper de toi jusqu'à ton départ. Tes parents m'ont déjà appelé, et ta valise est déjà à mes côtés. » Mes yeux s'étaient soudainement ouvert d'un seul coup, rond comme des sphères, avais-je bien entendu ? J'allais vivre en sa compagnie et ce pendant un mois ? Mon souffle s'était coupé d'un seul coup, j'avais déjà du mal à respirer, mais là... Le pire était arrivé, trop de surprise en un seul jour, mon corps partait autre part. Tout comme mon esprit qui s'était fait tout petit pour disparaître, je venais de faire un malaise. Je venais de perdre connaissance, là devant lui. J'avais dormi pendant plusieurs heures, le temps de me remettre de mes émotions. Mais, quand j'avais ouvert les yeux, je me retrouvais dans un endroit que je ne connaissais pas. Je ne savais pas comment j'étais arrivée ici, mais une chose était sûre, je n'étais pas chez moi.

Seulement quelques minutes après mon réveil, il se trouvait au bord de mon lit avec quelques trucs à manger, qu'est-ce qu'il pouvait être aimable, j'allais devoir m'y habituer. J'allais vivre avec lui pendant un mois, vu que mes parents étaient pas mal occupés et que j'avais encore beaucoup à apprendre sur ma vraie nature. Ils pensaient faire le meilleur pour moi-même, et j'en étais persuadée aussi, mais j'étais fragile. Trop d'événements d'un seul coup, pouvaient me faire vaciller d'un seul coup. J'avais donc mangé avec lui ainsi que son fils, face à face et je lui posais les questions qui me venaient à la tête et lui de même. J'avais fini par passer la soirée avec son fils, Maximilien qui lui avait seulement quelques années de plus que moi. J'allais passer mes journées avec lui, il allait pouvoir me guider vu qu'il se trouvait déjà à Beauxbatons. Le lendemain matin, Maximilien était venu me réveiller pas loin de dix heures, il m'avait déjà préparé un déjeuner et par la suite j'allais devoir prendre une douche et le suivre. Je n'avais pas mis bien longtemps, une heure j'étais prête et je le rejoignais sur la grande terrasse qui donnait vue sur un magnifique paysage. Nous n'étions plus à Paris, nous étions dans les baux-de-provence, un endroit somptueux que j'avais toujours voulu visiter. Maximilien me tendait la main, j'avais longuement hésité et avalé avec difficulté ma salive et j'avais fini par poser ma main dans la sienne qu'il avait refermé par la suite. Et d'un seul coup, le paysage avait changé, et nous voilà dans une grande ruelle. Mon ventre venait de faire un saut, et une grande nausée était venu me frapper de pleins fouets. Il me tenait toujours, il avait rigolé doucement et je l'avais dévisagé avec un regard noir. Je détestais quand une personne osait se moquer de moi, mais il avait réussi à me faire oublier ce petit désagrément en m’amenant devant une grande boutique ou était empilé de nombreuses baguettes. Nous y voilà, un endroit rien que pour les sorciers, une vague de stress m'avait soudainement envahie et j'avais refermé un peu plus mes doigts sur sa main. Cela m'avait surpris, mais au final je commençais à apprécier le contact de sa peau sur la mienne. Et je me sentais tellement bien avec lui, j'avais l'impression d'être en permanence protégée. Il avait toujours ce petit sourire sur ses lèvres et il m'avait soufflé quelques mots à mon oreille « Visite, fais tes achats je t'ai glissé l'argent que tes parents avait donné à mon père, dans ton sac. Je reviens dans moins d'une heure. » Il avait lâché ma main et il avait disparu en moins de quelques secondes dans cette foule, j'avais donc commencé par la première boutique. Les baguettes t'intriguaient, aussi différentes les unes que les autres, tu avais fait le tour de la petite boutique poussiéreuse. Une dame, fine, aux traits du visage tendu et vieillissement, elle me scrutait du regard jusqu'à ce que je vienne devant elle. « Vous cherchez une baguette particulière, ou est-ce votre première baguette. » Alors que j'allais ouvrir la bouche, elle avait compris que je ne connaissais totalement rien en genre et sorte de baguette. Elle disparaissait derrière son bureau pour partir dans sa grande réserve et me décocher une boîte noire longue et poussiéreuse. Comme tout le reste de son magasin, elle ouvrait cette boîte et elle attrapa cette petite baguette. « Bois de vigne, vingt-sept centimètres, cheveu de vélane. Essayez là. » Elle me tendait cette baguette et je m'empressais de la glisser entre mes doigts. Je la tournais dans tous les sens, mais au final que devais-je faire ? Je ne connaissais pas la magie, aucun sortilège ou truc de ce genre. J'étais une novice, une débutante, elle me montrait un geste à suivre, je le faisais donc en direction d'une pile de livres. Je me concentrais pour refaire correctement son geste élégant et souple et d'un seul coup, un petit faisceau bleu jaillissait de la baguette pour tomber sur l'un des livres qui s'ouvraient d'un seul coup. « C'est bien la première fois qu'un sorcier trouve du premier coup sa baguette. Cela fera vingt-trois euros s'il vous plaît. » Elle reprenait la baguette pour la placer dans son étui et je lui tendais la monnaie. « Bonne journée » me lançais-je la jeune femme. Je ressortais avec mon premier achat, que je glissais dans mon grand sac. Et je continuais sur ce chemin, au fur et à mesure mon sac se remplissait et mon porte-monnaie se vidait. Une fois chaque achat fait, j'attendais Maximilien là où il m'avait laissé seule. Je l'avais attendu quelques minutes pour qu'il se glisse derrière moi et observe ce que j'avais acheté. « Il ne te manque plus qu'une chose. Viens. » Il m'attrapa par la main et il portait mon sac jusqu'à une boutique où diverses personnes contemplaient ces animaux. Sur la liste, il y avait écrit possibilité d'avoir un animal de compagnie. Bien sûr, cela n'était pas obligatoire et je n'avais plus l'argent pour m'en acheter un. Je n'avais rien eu le temps de dire, il était entré dans la boutique et quelques minutes plus tard, il ressortait avec une grande chouette noir et grise. Elle était magnifique, sublime, il n'y avait pas assez de mots pour la décrire. « Merci. » je rougissais et il souriait, voilà la routine qu'il y avait entre nous deux. Il était temps de partir, il était de temps d'aller manger. Il me reprenait la main et j'arrivais de nouveau avec lui devant ce grand manoir. Il commençait à faire nuit, il déposait mes affaires dans le grand salon et j'allais avec lui dans la cuisine pour lui parler de tout et de rien.

Avec les jours, je commençais à m'attacher à cet homme et il était temps que je parte. Il m’amenait dans cet endroit que je ne connaissais pas, descendre des longues marches pour arriver près d'un immense bateau. Je retrouvais mes parents, qui eux aussi étaient présents pour mon départ. Un moment difficile et émouvant, mais j'avais besoin de partir, besoin de recommencer une nouvelle vie. Je montais dans cet immense bateau et je faisais signe de la main à ces trois personnes et je m'éloignais doucement d'eux. Pendant deux heures, je restais sur le pont à attendre que celui-ci atteigne cette petite île. Les événements se sont précipité, j'avais été envoyé dans cette maison désignant le courage et l'audace. J'allais y rester jusqu'à mes dix-sept ans et j'avais plutôt intérêt de m'entendre avec les personnes de cette maison. Au début rien n'était simple, mais avec les jours et les semaines je commençais à m'habituer à cette nouvelle vie. J'allais en cours, je mangeais avec ceux de ma maison, et j'allais me coucher près de la fenêtre. Chaque vacance je rentrais chez moi, je rendais visite à Maximilien et à son père le plus souvent possible. Des examens, voilà ce qui m'attendait, plus les années passaient et plus le niveau devenait difficile. Mais, je ne baissais pas pour autant les bras, j'entendais encore parler de cette guerre, pourtant je n'y prêtais pas plus attention. Je n'avais pas spécialement envie de me lancer dans des débats, sachant que j'étais une sang-de-bourbe. Nombre de fois que j'avais entendu ce mot, je n'y prêtais plus d'importance. Je m'améliorais de plus en plus dans les matières de défenses et d'attaques, j'avais cette envie de m'améliorer ce qui impressionnait chaque année les professeurs. Et lors de ma dernière année, j'avais réussi mes examens sans trop de difficulté, j'étais une grosse tête d'après mes professeurs. J'avais décidé de continuer mes études, j'avais cette envie au fond de moi. Et d'ailleurs pour fêter ma réussite, Maximilien avait prévu une grosse soirée. À la fin de cette soirée, sans que je comprenne quoi que ce soit, il m'avait embrassé. Ce baiser enivrant, ce baiser qui m'avait coupé la respiration et cette fin de soirée qui s'était tellement bien passé. Il avait beau avoir quelques années de plus que moi, il me rendait folle, il me faisait perdre chaque moyen. Nous avions passé la nuit ensemble, et le matin je m'étais réveillée à ses côtés. Je devais lui parler de mon départ pour l’Écosse, je n'allais pas rester en France et je ne savais pas quand j'allais revenir. J'avais honte de moi, j'avais honte de partir comme une voleuse, mais je voulais toujours aller plus loin. Je voulais avoir toutes les cartes entre mes mains, alors pendant de longues heures je lui avais parlé. Expliqué comment je voyais mon avenir et que je reviendrais dans quelques années, ou même dans quelques semaines pendant les vacances. Je lui avais déposé un long et tendre baiser sur ses lèvres. J'avais disparu dès le lendemain avec mes affaires et un de ces pulls pour ne jamais l'oublier. J'allais avoir un trou dans ma propre vie, mais je le faisais pour moi, pour ma vie et mon avenir. J'avais pris mon envol jusqu'à Londres grâce à un grand avion, je n'avais pas envie de prendre les moyens magiques même après sept ans de magie. J'avais loué un appartement en plein milieu de Londres, j'avais pris le temps de visiter cette ville avant de me rendre au lieu indiqué pour aller dans cette université. Le jour de la rentrée, tu avais l'impression de revivre ce que j'avais vécu en arrivant à Beauxbatons. Je suis les cours de commerce, c'est vraiment ce que je voulais faire. Malgré les remarques que je peux entendre durant des heures et des heures, je ne baisse jamais les bras. Je suis peut-être une sang-de-bourbe, mais je suis une sorcière comme les autres. Je rentre de temps en temps en France pour voir Maximilien et ma famille, mais plus rien n'est comme avant. Je suis devenue une étrangère aux yeux des personnes les importantes de ma vie. C'est pourquoi, j'avais décidé de ne plus revenir en France avant la fin de mes années d'études. Ils me manquaient, je le savais, mais de les voir s'éloigner encore plus qu'avant me rendait folle. Tu avais encore légèrement du mal à t'intégrer dans cette nouvelle académie. Les gens étaient tous différents les uns des autres, des personnes venant du monde entier pouvaient venir faire leurs études ici. Ce n'était pas forcément pour ça que j'étais venu, surtout pour la réputation de cette académie. Des professeurs hors du commun, un chiffre de réussite très élevé, voilà pourquoi cette académie m'avait tant tenté. Lors de mon arrivée, j'avais directement retrouvé des personnes avec qui j'avais été à Beauxbatons et j'avais décidé d'intégrer ce fameux club de lecture. Après tout, j’avais besoin d'occuper mon esprit quand je n'étais pas en cours. Depuis mon arrivée dans cet endroit, je n'arrivais plus vraiment à dormir la nuit, je pensais à beaucoup trop de choses. Je m'endormais en cours, j'étais totalement décalée ce qui me coûtait parfois des méprises venant de mes professeurs. Je partais me promener en dehors des dortoirs pendant la nuit, chose à ne pas faire. Mais, pourtant je le fais tout de même. D'ailleurs, le lendemain de ma première visite de l'académie de nuit, des dragons devaient arriver dans la journée. J'avais mangé rapidement, sans même prendre le temps de respirer, vu que mon ami me pressait pour aller voir ce magnifique spectacle. Chose que je n'admirais pas tellement, les dragons et moi ça faisait mille. Je n'aimais pas ce genre d'animal, bien trop dangereux pour toi. Pourtant, je m'étais rendu en sa compagnie dans la cour, ou un rassemblement de jeunes parlaient et écoutaient les professeurs. Je me faisais discrète, j'essayais avec bien du mal à me faufiler au milieu d'un groupe. J'aurais mieux fait de rester à l'extérieur de ce cercle, en effet j'étais tombée sur une conversation en deux jeunes sangs pur, bien sûr grande gueule comme je le suis. Je n'avais pas réussi à me retenir de répondre aux premiers. Un léger soupire était sorti de ma bouche et au final la colère commençait à monter petit à petit en toi. Il te faisait limite pitié, mais pourtant je lui accordais encore de l'importance. Chose que je n'aurai jamais dû faire, cela avait légèrement dégénéré. Au final au lieu d'être viré, j'étais en cuisine pour aider à nettoyer et à faire le repas. C'était pendant ces moments-là, que je devrais apprendre à me taire au lieu de parler, malheureusement j'avais encore beaucoup de chemin à faire pour tout savoir. Surtout sur une personne en particulier, cet homme qui avait préféré défendre une sang-de-bourbe que son ami. Je lui devais mes remerciements, après tout, il aurait pu faire comme beaucoup de monde, faire virer la sang-de-bourbe au lieu d'un sang pur. Mais au final, dès que je me retrouvais à quelques mètres de lui, je préférais tourner du regard et continuer mon chemin. Je n'arrivais pas à prendre le temps et surtout mon courage pour lui parler. Alors que je pourrais tout simplement tourner cette page et oublier, je n'arrive pas. À chaque fois j'ai ces pensées qui reviennent petit à petit, je repense à chaque fois de cet homme dont je connais seulement le prénom : Tobias. Je ne sais pas si un jour, j'arriverais à lui parler, en tout cas j'aime l'admirer quand il fait ses entrainements.

   


Dernière édition par Camille Dulieu* le Ven 13 Fév - 5:19, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mar 10 Fév - 19:27

:emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma :emu: :miam: haah soumis KIKOO :mad: Ö amur :wi: heart :ouiii: :yes: bigeyes GO coma

Merci mille fois de tenter la belle Camille :emu: Je pouvais pas me réveiller de plus bonne humeur hihi
Bienvenue chez toi heart J'espère que tu te plairas ici et j'ai trop trop trop hâte de lire ta fiche. Je suis là si tu as la moindre envie hihi ou question siffle

_________________

Mais je voudrais pas que tu te fasses de fausses idées non plus, j'ai pas l'intention d'te d'mander en mariage. Et même si, évidemment j'peux pas t'forcer à m'fréquenter, j'peux te d'mander d'me croire, quand j'te dis tout ce que je t'ai dis ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mar 10 Fév - 21:54

ohhh une camille, super choix de scénario :ouiii: j'espère que tu seras la bonne hehe
bienvenue et bonne chance pour ta fiche, j'espère qu'on se trouvera un petit lien :emu:

_________________

LE DEBUT D'UN ABUS
hurler ma peur de l'abandon, ma recherche frénétique d'attention, mon besoin de reconnaissance en permanence, comme un chien des caresses, mes tentatives de m'faire passer pour un mec que j'suis pas et que je serai probablement jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mar 10 Fév - 22:39

Bienvenue ici. :ouiii: Super choix de scénario. :emu:
Et t'as fait un heureux, Tobias désespérait de ne pas trouver une Camille. grosyeux

_________________

   
I'm lost without you. Where are you ? I need you. Now. I'm nothing since you're dead.

   
©️ KREAZEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 1:05

J'aime réveiller les gens avec des petites surprise ♥️ hihi Merci et je pense me plaire, je ne suis pas trop compliquée :emu: Comme tu es beaux :ange: :miam: C'est la première fois que je vais jouer une née-moldue grosyeux

Hadès, je pense du moins j'espère être la bonne siffle Merci ♥️

Théodora, merci & Phoebe est à tomber ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 1:12

Camille *-* j'ai tellement hésité entre elle et Emily a mon inscription, super choix de scenario heart (The 100 FTW yeah !). Je veux un lien !

Bienvenue en tout cas et bon courage pour ta présentation ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 2:32

justine. :ouiii:
(j'ai mis 10 ans à calculer que c'était toi, pfiou. siffle :mdr:)
(du coup si toi aussi tu mets 10 ans à calculer, ici Morgane, à l'époque de IAU le forum PJ/HP qui n'a jamais vu le jour :wi:)
tu as fait un super choix de scénario en tout cas !! grosyeux bienvenue sur SP ma belle, je suis sûre que tu t'y plairas :emu:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 2:43

Oh, une Camille ! :emu:
Bienvenue et bon courage pour ta fiche, j'espère que tu seras la bonne. hihi

_________________

    (+) I BET MY LIFE
    so many sleepless nights, where you were waiting up on me. well i'm just a slave unto the night. now remember when i told you that's the last you'll see of me, remember when i broke you down to tears. i know i took the path that you would never want for me, i gave you hell through all the years.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 4:36

OMG AVERGO MA DÉESSE :bave: Merci & il nous faut un lien, c'est obligatoire ♥️ The 100 :bave: Il manque plus que Ricky (Lincoln) siffle

MORGAAAANE :bave: je ne pensais pas te retrouver sur un forum heart Merci & il nous faut un lien du coup siffle ♥️

Lorcan, Nico ♥️ Merci & j'espère aussi siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 5:44

Je réponds ici à ton mp mais la première partie me va amplement :emu: j'ai tellement hâte de lire ton histoire, t'imagine pas :wi: :hert:
Et pas touche tout le monde, c'est ma mienne :boude:

_________________

Mais je voudrais pas que tu te fasses de fausses idées non plus, j'ai pas l'intention d'te d'mander en mariage. Et même si, évidemment j'peux pas t'forcer à m'fréquenter, j'peux te d'mander d'me croire, quand j'te dis tout ce que je t'ai dis ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 6:54

T'inquiètes Tobias, les blondes c'est pas mon genre hihi je te la laisse

Camille - ouais, mais Ricky il est un peu trop vieux pour passer pour un élève quand même, j'aurais du mal à lui donner 24 ans... (malheureusement :cache: ) Ou alors faut ruser... :ange:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 8:58

Trés bon choix de scénario cara :coeur:
(the 100 grosyeux )
bienvenue parmi-nous,
et bon courage pour la rédaction de ta fiche ! heart

_________________


ON SE JETTE, ON SE PREND,
CONTRE UN PEU D’ÉPHÉMÈRE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 9:32

Bienvenuuue jolie Camille :wi: (oh mon dieuu Eliza Taylor, The 100, trop de bonne choses par icii soumis )
Bonne chance pour la suite de ta fichettee :amour:

_________________
athéandora greengrass
Bah écoute, j'sais pas pour toi, mais pour moi ce sera, la tête haute, un poing sur la table et l'autre en l'air. Fais moi confiance, avant de finir six pieds sous terre, j'aurais vécu tout c'qui a à vivre, j'aurais fait tout ce que j'peux faire, tenter tout ce qui a à tenter. Et surtout j'aurais aimé. › ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 9:35

Bienvenue :wi:
Ce scénario est trop parfait, j'espère que tu seras la bonne Camille :emu:
Bon courage pour ta fiche heart

_________________

That's just the way that I live
The streets are alive, through the deepest red ruin, can't tell if she's blushing, and roastin' it hue. She's finished her shift, and waits for her lift. That's just the way that she lives.
#cc6c2d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 10:47

Comme tu es mignon ♥️ Je vais continuer sur ce chemin alors :$ ♥️ Tu es à moi aussi alors :emu: grosyeux

J'avoue, 33 ans ça va être compliqué de le faire passer pour professeur siffle Après il peut être un professeur grosyeux je ne suis pas contre arrow mmh Enfaite je crois que The 100 je le regarde pour Linctavià et Bellarke cara Quoi que depuis le début j'aime les grounders :miam:

Merci à vous ♥️ Vous êtes vraiment magnifique par ici haah :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 10:53

Ils gèrent ces couples ! Et les personnages individuellement aussi d'ailleurs. Enfin, je vais pas me lancer dans The 100 sur ta fiche, ça part en flood cette histoire :cache: Mais c'est vrai qu'il faudrait que j'arrive à caser Ricky quelque part... Faut que je réfléchisse à la question !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Mer 11 Fév - 11:01

La même, sinon je peux en parler pendant les heures arrow c'est horrible comme cette série est intéressante :mdr: avec des acteurs & actrices :bave: Mais, oui faut que tu trouves à le caser par ici :isffle: ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Ven 13 Fév - 3:16

J'ai lu ta fiche :ange:
Quelques petites trucs me perturbent néanmoins avant de pouvoir te valider grosyeux Je trouve ça assez bizarre de voir que tu écris à la première personne du singulier puis qu'ensuite tu passes à la deuxième pour revenir à la première :mdr: Enfin, c'est juste un détail ça grosyeux
J'ai un peu du mal en fait avec l'idée que le psychologue ait été avec Camille. Je m'explique. Tu dis que depuis toujours elle va chez lui. Mais on découvre en général ses pouvoirs à 5 ans, donc ça voudrait dire que la première fois que t'as été chez lui, il en avait 18. C'est un peu beaucoup jeune quand même :mdr: pour qu'un sorcier puisse travailler dans le monde moldu sous couverture, je lui en donnerais minimum 35/40 ans. Donc bon, qu'après à onze ans déjà elle se trouve attirée par lui, je trouve que c'est un peu beaucoup :mdr: Pas très logique en fait.
Et deuxièmement, tu ne parles pas une seule fois de Tobias dans toute ta fiche. Je sais que sur ce point je peux être un peu stricte, mais j'ai besoin, quand mes scénarios sont tentés, que la personne parle du lien. Et ici, pas une seule fois Tobias n'est abordé. Alors que bon, c'est quand même la base du scénario grosyeux grosyeux Puis tu n'abordes pas non plus Spinks, rien du tout grosyeux

_________________

Mais je voudrais pas que tu te fasses de fausses idées non plus, j'ai pas l'intention d'te d'mander en mariage. Et même si, évidemment j'peux pas t'forcer à m'fréquenter, j'peux te d'mander d'me croire, quand j'te dis tout ce que je t'ai dis ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Ven 13 Fév - 3:36

(j'arrive après la guerre, osef)

ELIZAAAAAAAAA :wi:
Super choix de scénario que tu as fait là !
Bienvenue heart

_________________
monologue of a broken heart
○ She was fierce, she was strong, she wasn’t simple. She was crazy and sometimes she barely slept. She always had something to say. She had flaws and that was ok. And when she was down, she got right back up. She was unstoppable and she took anything she wanted with a smile.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Ven 13 Fév - 5:21

Merci ♥️

Alors j'ai changé par rapport au psychologue (: J'ai rajouté une partie sur Tobias ♥️ & l'académie ** Et pour ce qui est première et deuxième personnes, ce n'était pas volontaire arrow Je vais changer **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   Dim 15 Fév - 3:48

Te voilà donc validé(e)
bienvenue officiellement sur strange progeny
Après maintes épreuves te voilà enfin validé et parmi nous petit membre adoré  Si c'est pas la classe. Brefouille. J'ai le plaisir de te valider heart Encore merci d'avoir pris mon scénario grosyeux Je suis impatient de voir où tout ça va mener tobtob & camcam hihi
en espérant que tu te plaises parmi nous heart

ps; tu peux retirer l'étoile de ton pseudo


Ci-dessous tu trouveras un petit guide de survie afin de s'intégrer totalement. Puis de toute façon, si une chose te chiffonne, n'hésite pas à envoyer un petit mp à un membre du staff qui se fera un plaisir de venir te répondre. Premièrement, si tu veux avoir pleins de petits liens avec les membres du forum, il te faudra créer ta fiche de lien dans la partie adéquate. Si ton personnage fais partie d'un club, il faudra aussi aller te recenser afin d'être dans la liste, c'est par ici que ça se passe. De même, pour que ton personnage ne dorme pas à la belle étoile sous l'aile d'un dragon, il te faudra mieux venir demander une chambre, qui te sera donner au hasard.

Sinon, n'oublie pas de remplir ton profil évidemment, c'est toujours plus joli et ainsi les autres membres peuvent tout de suite avoir une idée. Essaie que ta signature ne déforme pas le forum aussi  

Ensuite, tu as la possibilité de te créer un scénario ou te faire une bande de pote dans la banque de liens. Puis, n'hésite pas à faire connaître le forum en votant sur les tops-sites ou en remontant les sujets bazzart et prd. On compte sur toi pour t'amuser  

A très vite.      


_________________

Mais je voudrais pas que tu te fasses de fausses idées non plus, j'ai pas l'intention d'te d'mander en mariage. Et même si, évidemment j'peux pas t'forcer à m'fréquenter, j'peux te d'mander d'me croire, quand j'te dis tout ce que je t'ai dis ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   

Revenir en haut Aller en bas
 

CAMILLE ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perte des points en dextérité après Up
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» Comment avouer une vérité pareille?
» Dextérité main gauche-main droite
» Camille Silvan [Pouffy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: dossiers d'inscriptions :: dossiers classés-