AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 close your mind.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: close your mind.   Mer 4 Fév - 7:29

jarvis macej nott
définir les possibles pour défier l'impossible.
On me le demande souvent ça, mon avis sur le procès, et je crois que c’est particulièrement dû à mon nom de famille. Je suis obligé d’avoir un avis là dessus, parce que je suis indirectement impliqué. C’est mon nom qui est associé à ce procès, mon nom, et mon sang. Pourtant, je ne préfère pas m’y attarder. Comme tous ceux ayant des membres de leur famille jugé sur ce procès, je ne peux qu’avouer que oui, j’espère une fin heureuse pour tout le monde. Je pense qu’il est tant de mettre les choses au clair, mais aussi et surtout, de tourner la page. Je ne peux être d’accord sur le fait de donner une sanction exemplaire à ces personnes, ça ne ferait que raviver l’animosité entre deux camps, et je pense que tout le monde est d’accord pour dire qu’on en a tous trop souffert. Un procès, c’est bien. C’est bien parce que ça veut dire qu’on va devoir en parler, qu’on ne taira pas, qu’on ne fera pas comme si de rien n’était. Mais j’espère un procès qui se veut honnête, pas un procès pour punir. On a tous besoin de tourner la page, on a tous besoin de savoir la vérité, mais on a pas besoin d’entretenir la douleur en tuant, emprisonnant et en incitant à la haine. Et je dois avouer que si j’ai en grande partie choisi le cursus politique, c’est à cause de ce procès. J’espère pouvoir mettre mon grain de sel, pouvoir donner mon avis en tant que membre de la famille d'accusés. Ce n’est pas le genre de procès qui va s’étendre sur un mois seulement, je sais que ça va être long, épuisant, mais j’espère avoir fini mes études avant que ça ce termine. On ne devrait pas laisser la parole à la vieille génération, mais aussi à la nouvelle, celle qui essaye de se construir après ce chaos, celle qui demande le calme et la paix. Celle qui souhaite que ça se finisse enfin.
nom et prénoms complets : jarvis, macej, nott. un nom connu, un peu trop à son goût. un nom qui inspire la peur aussi, parfois la crainte, le dégout, mais plus souvent l'admiration. il vient d'une grande famille, il en a conscience, et il sait qu'il devrait en être fier. ⌲ âge : vingt deux ans. l'âge des concessions, des décisions, des choix importants. plus du tout un enfant, tout just un adulte, c'est à cet âge là que la vie commence, et qu'il faut savoir faire les bons choix. le droit à l'erreur n'existe pas quand on s'appelle nott. ⌲ lieu et date de naissance : à londres, un 7 février, fin de l'hiver astronomique. il n'a jamais su ce que ça signifiait réellement cette histoire d'hiver et d'astre, mais son professeur d'astronomie à poudlard le lui répétait sans cesse, comme si c'était important. ⌲ origines : anglais, totalement anglais. il en gardère une apparence physique ; un peu froide, un peu hautaine. ça aussi, il est supposé en être un fier, comme une particularité, comme un fils d'or dans ses gène déjà parfait. ⌲ cursus d'études et année : quatrième année en cursus politique. la famille nott a toujours été très influente dans le monde magique (peut-être pas toujours en bien) alors il en va de soit que le fils reprenne les choses en mains en se faisant un nom qui redorrera le blason familial. puis c'est toujours utile, la politique, quand le sang qui coule dans nos veines tente de cacher un passé sombre.⌲ club dont-il fait partie : wandering shadow. c'est toujours bien de ne pas se sentir seul, de pouvoir partager ses idées, ses convictions, et le lourd fardeau de son propre nom. ⌲ nature du sang : pur. extrêmement pur. son père se plait à dire que les nott font parti des rares familles à avoir des gènes digne de la perfection ; sans défaut, aucun. un sang qui colle à la peau, qui brule les veines même. ⌲ statut civil : fiancé. à une jolie fille. à une sang-pure (le plus important). fiancé pour faire plaisir à leur parent respectif. aucun amour, il n'y en aura probablement jamais, ou peut-être qu'à force de faire semblant, il s'aura se convaincre lui-même. ⌲ baguette : sa baguette est faite en bois de cyprès, mesure vingt-quatre centimètre et est composée d'un cheveu de vélane. on lui a toujours dit que ce genre de baguette avait pour réputation de trouvent leurs partenaires parmi les braves, les audacieux, ceux qui sont capables de se sacrifier et qui n’ont pas peur d’affronter la part d’ombre que recèle leur propre nature ou celle des autres. il n'a jamais tenté d'y trouver un sens caché. s'il connait sa part d'ombre, il n'est pas certain d'être brave ou audacieux. ⌲ patronus : un lynx, cet animal qui symbolise les vieux secrets oubliés, la lucidité et le discernement. ⌲ ancienne école : il a passé ses six premiers années à poudlard avant que son père l'en retir pour l'envoyer terminer son cursus à salem. ⌲ groupe : JE SUIS FASCINÉ PAR CET AUTRE MONDE ⌲ crédit(s) : tumblr
   
⌲ c’est un occlument. une spécialité qu’il a développé instinctivement sous les coups de son père et la peur qu’il puisse deviner ses pensées, ses sentiments, et ses secrets les plus intimes. si petit, ce don lui servait de protection, aujourd’hui, ça en est devenue une obsession presque maladive. il lui est impossible de baisser sa garde ne serait-ce qu’une seconde sans qu’il fasse une crise de panique. un comportement souvent suspect qui lui vaut une réputation d’homme aux vilains secrets bien caché. ⌲ il déteste son statue de sang-pur, de fils nott. il aimerait pouvoir changer ça, parfois même il souhaiterait être sang-mélé, ou moldu (dans ses mauvais jours). il hait ce devoir et ces responsabilités qu’on lui impose. il hait les coups, les injures et les blessures que ça lui a couté de naître dans cette famille. il n’a pourtant jamais rien pu faire contre cela, et aujourd’hui, il commence tout juste à accepter son sort. ⌲ il ne parle jamais de la violence de son père malgré les vieilles cicatrices sur son corps qui en témoigne encore. il suppose que c’est le prix à payer pour être naît au monde en tant que sang-pur et il tente de se consoler en se disant qu’il n’est pas le seul à avoir subie ce genre de désagrément. il en a développé une sorte de fascination pour les cicatrices, les peaux (douces, chaudes, froides, marquées..). c’est ce qu’il aime le plus chez ses partenaires. ⌲ sexualité en vrac. il ne sait pas qui il est, ni qui il aime (ce qu’il aime). son père, son sang, son rang, lui imposent les filles sans aucune hésitation. et s’il se plait à les regarder, à les toucher parfois, il n’oublie pas que son premier amour était un garçon, et qu’à salem, c’est lui qu’il cherchait dans les corps des autres. ⌲ il est fiancé, promis à une fille de très grande famille. sang-pur, haut-rang. tout pour plaire à son père. il ne la connaît pas vraiment, n’en a pas très envie de toute façon. mais il ne cherche pas à résister, ça fait bien longtemps qu’il a abandonné l’idée de faire face à son paternel. ils vont se marier, auront pleins d’enfants au sang-pur. et rien ne pourra changer ça.
   
pseudo/prénom : camille ⌲ où as-tu découvert le forum ? bazzart ⌲ personnage inventé ou scénario : scénario d'albus heartun petit mot sur le forum ? il est trop magnifique  grosyeux  grosyeuxavatar : adrien sahores ⌲
   


Dernière édition par Jarvis M. Nott le Jeu 5 Fév - 4:04, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: close your mind.   Mer 4 Fév - 7:29

à bout de souffle
Dans les travers du temps, je sais, je t'ai perdu.

alors je peux partir comme un loup solitaire, qui, blessé, s'en ira mourir auprès d'un hêtre. ⌲ Parfois, je le revoie dans mes cauchemars. Je revoie ses mains, j’entends sa voix, je peux presque sentir la douleur sur mes vieilles cicatrices. Je ne me souviens jamais de ce que j’ai fait, toujours de ce que lui m’a fait. Et pourtant, je suis certain que l’habitude ne me fait me souvenir que des moments les moins douloureux. Certaines cicatrices sur mon corps sont là depuis tellement longtemps que j’en ai oublié leur provenance. Mon père ? C’est ce que je me dis instinctivement avant de me souvenir que « il n’a agis que pour mon bien » « je l’ai sûrement mérité » « j’étais si maladroit sur mon balais, ça vient sûrement de là ».
J’ai toujours détesté mon rang, celui de sang-pur. Petit, j’étais persuadé qu’être un moldus devait s'avérer beaucoup plus simple à vivre. Le poids du nom Nott m’étouffe encore aujourd’hui. Aucun droit à l’erreur, être toujours le meilleur, honorer mon père.. recevoir des coups pour ne pas oublier qui je suis, d’où je viens, et ce que je dois accomplir. Alors maintenant, son ombre plane sur chacune de mes actions, chacune de mes pensées. Est-ce que je fais tout assez bien ? Est-ce que je verrais sa main se lever s’il apprend l’une de mes décisions ? Est-ce qu’il serait près à me renier si je laissais échapper l’une de mes pensées ? Autant de question que je me pose depuis que je suis capable d’avoir des pensées cohérentes. Chacun de mes faits et gestes, chacune de mes pensées, ou de mes décisions passent par ce mode de raisonnement, et j’agis en conséquence, me privant du peu de liberté que je pourrais avoir. Je me suis construire des murailles, des remparts, dans le seul et unique but de me protéger. Ne parler à personne, ne penser qu’au vide, essayer de ne pas exister. Un mode de raisonnement qui m’a permis d’exercer instinctivement le don d’occlumancie. La peur de mon père, la peur de mes pensées aussi : « comme ce garçon est joli.. » « comme j’aimerai en savoir plus sur les né-moldus.. » il me tuerait s’il savait. alors dès mon plus jeune âge, en plus de ces coups j’ai été frappé d’une certitude : il ne doit jamais savoir, je dois rester un fils parfait.
moi, j'aurais tant voulu que cet être soit toi. tant voulu avec toi être un autre que moi. ⌲ « Serpentard. » La voix du choixpeau magique a brisé le silence qui s’était installé dans l’immense pièce du chateau. Les cris de joie de ma nouvelle maison ont suivi avant même que je n’ai pas le temps de réalisé ce qu’il venait de se passer. Un grand sourire, un sourire à m’en faire mal aux lèvres. Serpentard. Comme mon frère, comme mon père, comme mon grand-père et comme tout le reste de la famille. Je me suis levé du tabouret pour aller m’asseoir où se trouvait à présent ma place. MA place. J’en étais profondément persuadé. J’allais enfin prouver à mon père que j’étais sur la bonne voix, que je n’étais pas qu’un échec vivant, et que moi aussi, tout comme ma famille, j’allais réussir quelque chose de bien. Je suis né avec l’idée qu’en tant que sang-pur, la réussite m’est dû, et ce jour-là, le choix de choixpeau n’a fait que le confirmer.
Mes premières années à Poudlard n’ont rien d’extraordinaire, rien de bien exceptionnelles. J’excelle en défense contre les forces du mal, beaucoup moins en botanique, et je donnais quelques cours de soutien en potion aux élèves plus jeunes. Je portais fièrement les couleurs de ma maison, assistais à chaque match de quiditch, et je m’efforçais d’être le meilleur élève de mon année. Toujours. Juste pour faire plaisir à mon père, juste pour ne pas recevoir de coup en rentrant chaque vacance. J’en ai un peu oublié mon don d’occlumancie, assez pour baisser ma garde en tout cas. Loin de mon père, je ne me sentais pas en danger, et trop sur de moi-même, je refusais de croire que d’autres élèves puissent contrer mes barrières mentales. C’est à cette période là que j’ai rencontré un garçon au nom familier ; Potter. Si j’avais eu des échos sur sa famille, et plus particulièrement son père, il n’était en réalité, pas si impressionnant que ça. Des yeux bleus, son visage rond qui soulignait parfaitement son sourire, ses cheveux toujours en bataille .. parfois je me surprend à repenser à la première fois que je l’ai vu, sur le tabouret avec le choixpeau magique. C’était qu’un gamin de première année et moi du haut mes deux ans de plus, je le voyais comme un bébé. Je n’arriverais pas à dire précisément quand ma vision de lui c’est mise à changer. Sûrement quelques années plus tard, quand il a commencé à grandir, à perdre ses rondeurs d’enfant, à gagner en taille et en muscle.. au même moment où je me suis rendu compte que je n’aimais pas les filles autant que je le devrais. Est-ce que je regrette de l’avoir embrasser ? Non. Jamais. C’est vrai qu’en y repensant, ce n’était qu’une amoureutte d’adolescent, je ne suis même pas certain qu’on se rendait vraiment compte de ce que l’on faisait. Mais je l’aimais, je n’ai jamais vraiment eu de doute là-dessus. On était sur notre petit nuage, persuadé que rien ni personne ne pourrait nous empêcher de faire ce que l’on faisait. Et forcément, c’est aussi à ce moment-là où, trop sur de moi, j’ai baissé ma garde. Mon père est tombé sur une de mes lettres un peu compromettante quant à ma relation avec Albus, et il ne lui a pas fallu longtemps pour pénétrer mon esprit et réaliser ce qu’il se passait vraiment entre nous.
Je ne me souviens pas vraiment de cet épisode, mais j’en garde sur le corps des marques qu’Arès, ma petite soeur, a tenté de soigner du mieux qu’elle a pu.
Albus a été mon premier amour, et ma première peine de coeur aussi. Mon père a fait tout son possible pour m’éloigner de Poudlard, et bien évidement, ça ne lui a pas pris beaucoup de temps. J’ai à peine pu lui dire au revoir, à Albus. Peut-être que je m’y suis mal pris, peut-être que c’est juste ce qui aurait dû arriver, peut-être que j’aurais dû me battre un peu plus .. on ne saura jamais vraiment en fait. Mais à ce moment-là, j’étais certain d’avoir fait le bon choix. Je fuyais les coups de mon père, et je permettais à Albus de vivre quelque chose avec quelqu’un qui le méritait vraiment. Il était jeune, et sur le coup, il n’a pas compris, il s’est juste mis en colère sans me laisser m’expliquer. Je crois que je lui ai brisé le coeur, j’en sais trop rien. Parfois je me demande s’il m’en veut encore, s’il a compris que j’ai laissé mon père contrôler ma vie pour soulager la sienne.
Je crois qu’au fond, j’ai préféré cet adieu que celui déchirant que je redoutais. Je suis parti le lendemain de Poudlard pour les Etats-Unis.. Salem.
au profond de ton ventre faire plus belle la terre.⌲ Salem. Probablement les deux années les plus durs de ma vie. Dans un pays étranger, loin de ma famille (d’Arès surtout), de mes amis, de Poudlard (d’Albus particulièrement), l’adaptation a été très difficile. La culture y est complètement différente, leur façon de penser aussi. Je déteste les américains. Mais au moins, eux, n’ont pas vraiment de préjugé quant à la sexualité des autres. C’est là-bas que je me suis vraiment épanoui, que j’ai trouvé qui j’étais réellement : autre chose que le petit garçon parfait que mon père m’obligeait a être. J’ai rencontré quelques garçons là-bas, des gentils, des plus méchants, jamais rien de bien sérieux, ça ne durait jamais longtemps. Je n’ai jamais réalisé sur le coup, mais maintenant, je réalise que c’était moi le problème. Albus ne m’a jamais quitté. Et il est impossible de construire une relation quand un fantôme occupe votre esprit. J’ai aimé ces garçons, mais j’ai toujours aimé Albus un peu plus fort.
Il m’a fallu du temps pour réalisé que ce que j’essayais d’entreprendre (me trouver moi-même, trouver ma voix, faire ce qu’il me plaisait) était un luxe dont je n’avais pas le droit de prendre. Si Salem m’a permis de creuser un peu plus sur mon moi intérieur, il m’a aussi permis de me radicaliser dans mes idées et mes propos. J’ai suivi quelques garçons dans une sorte de club réservé exclusivement à l’élite (les sangs-purs avec un compte en banque énorme). De là, on suivait ce qu’il se passait dans le monde des sorciers, on retraçait l’histoire, débattait des conflits antérieurs, (voldemort, potter, etc) et le fait que l’un de mes ancêtres ait été un mangemort leur inspirait du respect au quel j’ai très vite pris goût. Je me suis construit un personnage à la suite de ça ; je suis devenu le fils que mon père a toujours voulu avoir, l’arrogance en plus. Et étrangement, j’en suis plutôt fier.
oublier qui je suis et fermer les paupières. ⌲ Maintenant y a Briseis. Briseis et ses longs cheveux. Briseis et son sourire. Briseis et sa douceur. Briseis et son sang pur. Tout ce que mon père a toujours voulu pour notre famille. Tout ce que j’aurais toujours voulu si je n’avais pas rencontré Albus. Tout ce que je m'efforce de vouloir. Nos fiançailles se sont déroulées sans grande discrétion, nos parents respectifs souhaitant marquer le coup. Je la connais à peine. Je sais qu’elle étudie à Spink, qu’elle est sûrement beaucoup plus intelligente qu’elle ne le laisse paraître, et qu’elle cache quelques secrets. Je ne lui en veux pas, j’en cache sûrement beaucoup plus. Puis je crois qu’elle aussi ça ne l’enchante pas plus que ça de m’épouser, mais l’un comme l’autre, on est très bon comédien. Nos sourires dupent nos parents, mais nos silences quand on se retrouve seul ne laisse place à aucun doute. Je me contenterai d’elle comme épouse, et elle se contentera de moi comme mari. Le peu de moment passés rien qu’à deux n’ont pas favorisé les discussions d’ordre pratique, mais je crois qu’on est sur la même longueur d’onde : ensemble pour la forme, pour le stricte minimum, (peut-être qu’on ne sera pas obligé d’avoir des enfants). Le reste, libre. Je conte pas l’empêcher de voir ailleurs, je n’ai aucun droit sur elle, et je ne suis pas mon père ; je ne m’autoriserai aucun droit sur elle. Je crois que c’est pour ça aussi, qu’elle ne se manifeste pas. Elle est intelligente, elle les remarque bien mes cicatrices, elle voit bien mon insécurité face à mon père. Elle comprend très bien. Et je suis certain qu’en secret, elle est contente que je ne ressemble pas autant à mon père qu’il n’y paraît. Si je ne suis pas idiot au point de l’espérer comme amante, j’espère pouvoir la compter comme amie, mais je préfère laisser faire le temps. On est pas encore marié.
On étudie tous les deux à Spink à présent. Moi dans la politique, (simplement pour faire plaisir à mon père, pour donner l’illusion que je m'intéresse à la cause des mangesmort, que dans un autre temps j’aurais suivie celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom aveuglément, sans poser de question) et elle dans .. dans je ne sais pas quoi en fait. Je la vois de loin, le plus souvent. Je remarque ses longs cheveux, son sourire, et sa bague qui brille à son doigt. On ne s’évite pas, mais on ne se cherche pas non plus. Bien sur, beaucoup sont au courant de notre prétendue relation, et aucun de nous deux ne rechigne à laisser paraître quand il en est nécessaire.
Et maintenant y a Albus dans les couloirs. Alors y a Albus dans ma tête, Albus dans mon coeur, Albus sur mes lèvres. Toujours. Mes erreurs d'adolescences ne semblent pas m’avoir servi de leçon, et ce que ma tête m’oblige à déteste, mon coeur s’empresse de le désirer. Je détourne le regard quand je le croise au loin, je baisse la tête quand son prénom est prononcé. Et de plus en plus, je sens les barrières dans mon esprit se solidifier à chaque soupçon de son approche, comme si bloquer mes pensées aux autres pourraient bloquer mes sentiments. Sauf que ça ne marche pas comme ça. Et la seule chose que je peux faire, c’est presser le pas dans les couloirs.

   


Spoiler:
 


Dernière édition par Jarvis M. Nott le Jeu 5 Fév - 13:17, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: close your mind.   Mer 4 Fév - 7:43

jaaaarvis heart
je suis tellement content de te voir ici. si tu as besoin de quoique ce soit, d'un chocolat chaud, d'un massage, du numéro de téléphone de la reine d’angleterre, n'hésite pas à me demander grosyeux
t'es beau heart
t'es un nott :OO:
t'es parfait :wi:
j'ai le smile t'imagines même pas grosyeux :coeur:

_________________

« It's enough just to find love »
i was close to a fault line, heaven knows you showed up in time. was it real ? now I feel like i'm never coming down. so here we are set into motion, steal a car, crash in the ocean, you and I caught in a fading light on the longest night. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

MessageSujet: Re: close your mind.   Mer 4 Fév - 8:23

Oh ce prénom coma il m'fait rêver !
Super choix d'avatar.
En tout cas, bienvenue par ici avec ce scénario à tomber :han: j'ai hâte de lire ta fiche !

Fais pas d'misères à mon p'tit frère par contre hihi :mad:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: close your mind.   Mer 4 Fév - 8:31

quel choix de scénario coma
et quel choix d'avatar coma
Bienvenue par ici petit Nott hihi J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de lui et d'en apprendre plus sur cette histoire de fiancée :OO: haah amur

_________________

Mais je voudrais pas que tu te fasses de fausses idées non plus, j'ai pas l'intention d'te d'mander en mariage. Et même si, évidemment j'peux pas t'forcer à m'fréquenter, j'peux te d'mander d'me croire, quand j'te dis tout ce que je t'ai dis ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: close your mind.   Mer 4 Fév - 9:21

*se fait un délire Iron Man toute seule dans sa tête*
Bienvenue Jarvis ! Bon sang, cette école va être envahie de sangs purs à force xD bon courage pour ta fiche en tout cas

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: close your mind.   Mer 4 Fév - 11:31

albus heart heart heart

merci beaucoup tout le monde pour l'accueil grosyeux :coeur:

James S. Potter a écrit:
Fais pas d'misères à mon p'tit frère par contre hihi :mad:
je vais essayer hihi

_________________

on ira voir au clair de lune, voir si le diable veut danser, si dans nos yeux brûle l'écume de ces océans enflammés

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: close your mind.   Mer 4 Fév - 11:35

j'adore le nom heart et l'avatar je connaissais pas mais j'aime beaucoup.
il nous faudra absolument un lien entre nos personnages qui sont du même âge et suivent le même cursus ! si quelque chose me vient je penserais à te MP :ange:
super choix de scénario en tous cas :ouiii: il me tarde de voir ce que va donner ta fiche dont le début attise ma curiosité, et surtout tes rps avec bubus hihi

_________________

I'm a mess right now
Inside out. Searching for a sweet surrender But this is not the end. I can't work it out. How going through the motions. Going through us.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: close your mind.   Jeu 5 Fév - 10:45

haah

T'es beau. (le plus beau)
t'es parfait. grosyeux
les Nott domineront le monde. siffle
Bienvenue parmi-nous, et j'ai hâte de t'envahir d'RPS. heart
( N'hésite pas à me renvoyer une tonne d'MP)

_________________


ON SE JETTE, ON SE PREND,
CONTRE UN PEU D’ÉPHÉMÈRE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: close your mind.   Jeu 5 Fév - 12:13

rooh ouais lysander, obligé il va falloir qu'on se trouve un petit quelque chose grosyeux
si je trouve une idée en rédigeant ma fiche, je t'envoie un mp cara

arès la plus belle heart heart heart


merci beaucoup :coeur: :coeur:

_________________

on ira voir au clair de lune, voir si le diable veut danser, si dans nos yeux brûle l'écume de ces océans enflammés

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: close your mind.   Jeu 5 Fév - 13:27

j'suis amoureuse de ton écriture.
les citations sont parfaites,
les gifs le sont aussi,
et ne parlons pas de la rédaction. grosyeux grosyeux

_________________


ON SE JETTE, ON SE PREND,
CONTRE UN PEU D’ÉPHÉMÈRE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: close your mind.   Ven 6 Fév - 0:24

tu peux pas être amoureuse de ton frère, moi je peux grosyeux :OO:
non sérieusement, j'adore ta fiche coma je pourrais citer toute l'histoire d'un coup tellement j'aime. la famille nott est tellement intéressante, j'aime ta relation avec arès (hâte d'en savoir plus sur vous deux), celle avec ton père, avec albus... j'ai hâte de voir la réaction d'albus face au changement de caractère de jarvis, ça va être marrant.
c'est un gros oui pour moi donc, rien de plus à dire à part que tu incarnes jarvis à la perfection soumis

_________________

« It's enough just to find love »
i was close to a fault line, heaven knows you showed up in time. was it real ? now I feel like i'm never coming down. so here we are set into motion, steal a car, crash in the ocean, you and I caught in a fading light on the longest night. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: close your mind.   Ven 6 Fév - 2:09

Te voilà donc validé(e)
bienvenue officiellement sur strange progeny
Après maintes épreuves te voilà enfin validé et parmi nous petit membre adoré Si c'est pas la classe. Brefouille. Si ça va pour Albus, ça va pour moi hihi Non mais j'aime beaucoup beaucoup ton Jarvis coma la façon dont tu as tout décrit, je suis fan soumis J'ai tellement hâte de lire vos rps avec Albus :wi:
je suis donc heureux de ta valideeeer GO


Ci-dessous tu trouveras un petit guide de survie afin de s'intégrer totalement. Puis de toute façon, si une chose te chiffonne, n'hésite pas à envoyer un petit mp à un membre du staff qui se fera un plaisir de venir te répondre. Premièrement, si tu veux avoir pleins de petits liens avec les membres du forum, il te faudra créer ta fiche de lien dans la partie adéquate. Si ton personnage fais partie d'un club, il faudra aussi aller te recenser afin d'être dans la liste, c'est par ici que ça se passe. De même, pour que ton personnage ne dorme pas à la belle étoile sous l'aile d'un dragon, il te faudra mieux venir demander une chambre, qui te sera donner au hasard.

Sinon, n'oublie pas de remplir ton profil évidemment, c'est toujours plus joli et ainsi les autres membres peuvent tout de suite avoir une idée. Essaie que ta signature ne déforme pas le forum aussi

Ensuite, tu as la possibilité de te créer un scénario ou te faire une bande de pote dans la banque de liens. Puis, n'hésite pas à faire connaître le forum en votant sur les tops-sites ou en remontant les sujets bazzart et prd. On compte sur toi pour t'amuser

A très vite.


_________________

Mais je voudrais pas que tu te fasses de fausses idées non plus, j'ai pas l'intention d'te d'mander en mariage. Et même si, évidemment j'peux pas t'forcer à m'fréquenter, j'peux te d'mander d'me croire, quand j'te dis tout ce que je t'ai dis ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: close your mind.   Ven 6 Fév - 5:19

olalala merci tout le monde pour vos beaux compliments, je suis vraiment contente que ça vous plaise et d'avoir bien cerné ce que vous attendiez de Jarvis grosyeux grosyeux heart

_________________

on ira voir au clair de lune, voir si le diable veut danser, si dans nos yeux brûle l'écume de ces océans enflammés

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: close your mind.   

Revenir en haut Aller en bas
 

close your mind.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: dossiers d'inscriptions :: dossiers classés-